les abonnés aux lettre d' info de aroma-zone ont trouvé récemment dans leur boite mail la dythirambe de la pulpe de fruit de baobab ( à manger uniquement), connue en afrique comme " pain de singe" et dont la consommation humaine était en voie de disparition depuis la fin des grandes famines

car cette graine n' était consommée que comme farine alimentaire ou base brassicole

évidemment, c' est une graine riche en pas mal de micro  nutriments, mais qu' une alimentation équilibrée devrait assurer à un européen, sans avoir à s' en supplémenter à 6,50 euros les 100g de farine; là également, j' aimerais savoir combien gagne le récolteur pour sa journée à aller d' arbre en arbre les prélever au moyen d' une épuisette perchée sur un manche d' environ 10 mètres... et ce, sous le grand cagniard

maintenant, une plante qui se cultive en buissons, donc plus facile à récolter, c' est le moringa oleifera

plante dit-on connue par la tradipratique africaine, alors qu' originaire d' Inde elle ne fut introduite en afrique de l' ouest qu' au début du XX° siècle

et répandue dans le sahel dans les années 1980 pour " contrer l' avancée du désert et purifier les eaux par le mucilage de ses graines"

hélà, hélas, hélas, aprés avoir bien fait suer le boubou à en replanter quelques milliard de pieds qui ont bien pompé dans les maigres nappes phréatiques, un virus s' y est mis et, comme les pieds venaient d' une bouturation in vitro en masse, tout le moringa a fini... sous la marmite !!!

 

cette plante possède effectivement pas mal de propriétés médicinales ( à peu prés les mêmes que l' ortie ou la feuille d' olivier) et, comme en afrique de l' est, où elle fut introduite dès le moyen age, sa feuille sert d' aliment de pénurie de viande ( comme celle du baobab ailleurs), le commerce français lui a trouvé toutes les qualités possibles

depuis la supplémentation des diètes vegan et la fourniture d' une foultitude de micronutriments jusqu' à l' incorporer dans les shampoings pour faire pousser les cheveux..

je veux bien qu' en cosmétique on se contente de preuves souvent approximatives ( autoévaluation sur 15 sujets)...mais là, ça sent l' attrape pognon

je reconnais qu' une bonne alimentation, éventuellement supplémentée de quelques vitamines et minéraux, fait pousser les cheveux, mais je crains qu' aucune plante en application externe n' ait d' autre action que de vasodilater temporairement le cuir chevelu !!!

à moins que l' on escompte l' action des saponines: origine wikipedia.orgMoringa oleifera leaf powder was as effective as soap for hand washing when wetted in advance to enable anti-septic and detergent properties from phytochemicals in the leaves.[35] 

malheureusement pour les tenants des ayurvedas, l' Inde a également son lot d' alopéciques fortunés...

au fait, il existe bien une fraction du moringa oleifera utilisée depuis longtemps en cosmétique traditionnelle: l' huile de pressage des graines!!!