Anne , fidèle commentatrice de ma modeste publication m' envoie ce témoignage

En revanche: à la suite d'un post sur le présent blog à propos des vertus du lait d'avoine, je me suis fait hier un masque dudit produit, juste pour hydrater mes cheveux fragiles et qui fourchent facilement. Eh bien, génial: mes cheveux sont ressortis propres et très très doux. Je ne les avais pas lavés depuis quatre jours, je ne m'attendais pas à ce résultat. Une poignée de flocons d'avoine bouillie dans cinq ou six cuillérées d'eau, passage au chinois, et hop... C'est vraiment un bon entre-shampoing!

je pense que les cuillères d' eau furent bien remplies et du modèle à soupe ( tablespoon)

effectivement, le lait d' avoine, et les jus de pooridge sont bien connus comme aprés shampoing démêlant et volumisant ( la fécule bouillie devenant un gel)

 la farine d' avoine, quant à elle, est souvent citée dans la blogosphère comme shampoing sec, mais Anne tient donc un moyen d' espacer les shampoings...

je rappelle que les cheveux de Anne sont fortement bouclés, avec sécheresse et emmêlement  chroniques

 

et Steffy me fait la remarque suivante: je ne suis pas une experte en saponification à froid, loin de là puisque je n'ai jamais expérimentée, mais je me suis renseignée car je suis attirée et partout il est dit qu'il faut faire une cure d'au moins 4 semaines pour qu'il ne soit plus caustique et pas une semaine comme vous l'indiquez...

en l' occurence, le savon dont j' ai publié la recette est 100% coco hydrogéné ( graisse à frites végétale)

 

les autres blogueuses qui en ont publié préconisent de ne pas le passer en cure ( il solidifie bien dur en 2 heures), mais j' ai pris le parti d' une cure courte: 1 semaine ( ça élimine 80% de la soude non immédiatement saponifiée)

toutefois, quand il s' agit d' huiles ou d' un mélange huile-cocohydrogéné à plus de 10% d' huile, je pratique une cure de 1 mois ( élimination supérieure à 96%)

je limite également le risque de causticité en mettant systématiquement 10% de surgras ( toute la soude trouve alors de quoi se saponifier); voir au calculateur sur le net ( toujours s' y rendre avant toute saponification)

 

si vous faites vous même votre lessive de soude, mettre toujours la soude dans l' eau; portez des gants, tablier plastique et lunettes et procédez à proximité de l' évier, robinet d' eau froide ouvert ( rincer immédiattement toute projection)

bien surveilller la fonte des gras; à 90% fondu, retirer du four ou bain marie et finir la fusion par agitation ( ça évite les températures de gras trop élevées et des éclaboussures de soude)

gardez vos gants et tablier plastique pour verser la soude dans le gras et pour mixer

éviter de trop mettre en surface le mixeur ( risque de projections caustiques); il doit faire de gros bouillons, pas expulser de matière

réserver les savons en cure dans un endroit inaccessible aux pirates, toutou et mimine; couvrir d' un torchon ( contre poussières et insectes) et d' une affiche " savon en cours", avec la date de saponification