c' est le nombre d' accidents d' utilisation d' huiles essentielles constaté en 2015 par les hôpitaux de la région Hauts de france ( voix du nord du 14 mars)

le chiffre de la Wallonie, lui, approche les 300

Dieu merci, aucun décès !!!

hel' origine vient essentiellement d' enfants ayant trouvé et ingéré de ces huiles essentielles, puis d' allergies, parfois sévères; heureusement, aucun choc anaphylactique ( risque important de décès dans l' Aisne profonde, à 30 km de l' hôpital...)

puis les  surdosages : un cas où l' on a filé 10 ml dans la baignoire... et des humectations complètes de sucre avec une huile antiseptique pour traiter une angine

et encore ne sont pas comptés dans ce total les allergies aux parfums naturel des cosmétiques bio; ce n' est pas un hasard si l' on liste en fin de composition les composés allergisants des huiles essentielles ( linalol, géraniol)

d' ailleurs, ces composants peuvent se retrouver à haute dose dans d' autres plantes; ainsi le géraniol dans l' he de palmarosa ( cymbopogon martinii)

et des effets secondaires peuvent également être observés; ainsi l' huile essentielle de menthe a une action antiinflammatoire de type AINS ( aspirine, ibuprofène etc) et ne doit pas être prise si on suit un traitement anticoagulant ou que l' on souffre d' une hémophilie

donc, même si vous achetez vos huiles essentielles par correspondance, je vous invite à vous rapprocher d' un pharmacien, lequel ( ou plus souvent le préparateur) sera à même de vous conseiller

il s' agit de produits en libre délivrance pour la bobologie; si les symptomes persistent ou s' aggravent, voir le toubib, seul habilité à poser un diagnostic !!!

pour ma part, j' évite soigneusement ce genre d' ajoût dans mes préparations cosmétiques; ça épargne bien des problèmes...