dès qu' un homme se fait des cheveux, ou une femme se fait tondre, acte également transgressif des normes couramment admises, il doit s' attendre aux foudres de la bienpensance

car commence le concert des réflexions " votre coiffeur est-il incarcéré?" et autres " vous devriez vous faire couper les cheveux" commence, et il faut une bonne dose de persévérance pour n' y point succomber, surtout durant l' akward stage

 

mais c' est également la remise en cause des idées reçues, idées pouvant aller jusqu' à Saint Paul, lequel trouva que c' était honteux qu' un homme soit chevelu ( il voulait abolir cet usage religieux issu du judaisme dans le christianisme)

et c' est également la remise en cause de la bienpensance ; la remise en cause d' une société qui inclut ou exclut sur l' apparence, voire la filiation ( quelques exemples récents en politique française...)

la remise en cause des conservatismes de pensée avec arrière pensée du conservatisme social, et proclamation du droit pour tous à un minimum de droits

la remise en cause du dogmatisme au sujet des moeurs

et le rejet du pharisianisme; une américaine que je ramenais du temple était surprise qu' un chevelu comme moi y soit bien reçu, et que l' on y rencontre aussi des noirs et des personnes handicapées, choses impensables dans les églises de son Iowa..

voici la réponse que j' ai publiée sur l' article que je citais hier

as i grew my hair ( a very long time ago…), i became changing my clothes, and now, do i wear only sports wear; before that, did i wear full jackets and tie
but changed also my mind; i did contest Paul corinthians ” don ‘t you know that wearing long hair is a shame for a man?”
and then, did i contest the “church of jesus Christ for only the rich and sane withe men”; ther’s only one god to the salvation for all, and one church wich must accept all the believers !!!
i have rejected the theater of appearance named bigotry , and did i require social justice
and now, dont’ i juge nobody on what is his social position, but on what he his
and that’s a revolution …and why the bigots don’ t accept us and want send us to the barber’s
we shall overcome, bros !!!
then, the hymn of the singer Polnareff ” all we shall go to the heaven, as are blessed, or if we are damn…”

Michel Polnareff - On ira tous au paradis (1972)

mais aussi la remise en cause du jugement sur les apparences, et une recherche de ce que peut avoir son interlocuteur dans la tête et non sur lui ou dans son portefeuille...

et c' est pourquoi on rencontre surtout des chevelus dans la sphère universitaire, dans les milieux écolo-altermondialistes ou ceux de l' art contestataire

avec une part de peur que ca devienne un nouveau paradigme, voire un neo conformisme, ce qui abolirait la liberté capillaire...

Polnarévolution" à l'Olympia en 1972. Une photo de Michel Polnareff ...origine purepeople.com

cette affiche mena Polnareff en correctionnelle !!! ( sous Pompidou)