Nouillémie y a consacré un article, décrivant son expérience de ce classique survivaliste américain

je croyais benoitement qu' il s' agissait d' un savon fait à la dolomie et mélangé à de l' huile

non, rien à voir c' est une hénaurme concentration de chlorure de magnesium dans de l' eau

d' ailleurs, la recette traditionnelle est un volume de flocons de chlorure de magnesium pour un volume d' eau

c' est une recette à tout faire de la médecine familiale des pionniers, à condition que le chlorure de magnesium passe à travers de la peau

 

car ce qui est mélangé à de l' huile passe mieux la barrière cutanée

 

mais on lui connait des vertus antitranspirantes et anti odeurs, ainsi que pour les éruptions cutanées

toutefois, le chlorure de magnesium coutant la peau des fesses chez le pharmacien et disposant de sel d' Epsom ( sulfate de magnesium), j' ai voulu tester une recette approchante, quoique moins dosée

donc, diluer 20 ml ( 4 cuillères à café) de sel d' Epsom dans 80 ml d' eau, loger en spray; le cosgard n' est pas indispensable, aucun pathogène ne pouvant survivre dans une telle concentration...

 

quelques coups de spray sous chaque aisselle; à la promenade, moins de transpiration, mais il faut en réappliquer quelques heures aprés ( retour d' odeurs)  ce qui est normal: la transpiration dilue les sels de magnesium

sur des boutons prurigineux ( piqures d' aoûtats), j' ai vu disparaitre pour quelques heures le prurit aprés une application locale mais il faut éviter d' en appliquer sur toute lésion de la peau y compris l' acné; risque d' ulcération ( j' ai donné...)

 pour ce qui en est de la détente nerveuse,effectivement, j' ai tendance à sentir le sommeil venir vers les 2 heures du matin... c' était pas gagné !!!

quant au sel d' Epsom, c' est pas la ruine

mais encore faut-il venir à bout du sac de 500g....