hier soir, j' ai trouvé en message personnel la demande de monsieur Frederic, lequel cherche à créer un parfum sans alcool

toutefois, il a essayé différents émulsifiants, lesquels ont donné une émulsion laiteuse, ainsi que le myristate d' isopropyle, corps restant huileux sur la peau

donc, un vaste problème d' excipient, sachant que l' on souhaite que la fragance reste sur la peau, pas à l' intérieur  ( on ne la sentirait plus...)

 

or, le myristate d' isopropyle , outre le coté de faible pénétration cutanée de l' acide myristique, libère bien les senteurs dans la durée

d' ailleurs, aroma -zone en a fait l' excipient des parfums d' intérieur à diffuser sur batonnets

ayant fait quelques recherches sur les huiles sèches, et ne pouvant pas utiliser celles du commerce, car déjà parfumées par les fabricants, je lui ai proposé de s' inspirer de cette recette

bien sur, on n' y mettra pas de menthol, sauf à désirer un parfum mentholé, non plus que de bisabolol

seulement du caprylis et du squalane d' olive en sus de la fragance

et je rappelle qu' à la demande de monsieur Wizar, personnage fort peu sympathique au vu du ton moqueur de ses commentaires, j' avais déjà formulé  une émulsion au myristate d' isopropyle et sodium cocoyl glutamate, laquelle avait une bonne tenue dans la durée, mais se présentait comme un gel liquide laiteux

 

donc, monsieur Frederic se propose de formuler à 20% de fragance, 70% de caprylis et 10% de squalane

monsieur, mieux vaut y aller progressivement avec les essences aromatiques; commencez par 5%, puis adaptez au besoin

et, si le caprilys ne libère pas suffisamment la senteur, vous pourrez le remplacer au besoin en partie par du myristate d' isopropyle

 

et je compte bien que vous me fassiez part de vos résultats ; les demoiselles de confession musulmane aimeraient en effet avoir accés à des préparations de vanité conformes aux exigences de leur foi..., donc sans porc, ni alcool