d' abord, une énigme belgo-belge: la suédoise est morte, et l' orange bleue risque d' éclater..

 maintenant, pour ce qui en est du sujet du jour

il s' agit au départ d' une recette publiée sur l' instagram de nombreuses brésiliennes: se servir comme rinçage d' une solution saline isotonique d' usage médical ( 9 pour mille de chlorure de sodium) diluée à 10% à l' eau utilisée en rinçage ou additionnée à des masques capillaires

cette recette ayant été publiée par Laureninthehair avec force référence aux origines brésiliennes; à noter qu' avant de ce faire, elle a multiplié les essais...elle au moins a une méthodologie inattaquable; on n' en dirait pas autant des sources de certaine " sciences" ( voir papier d' hier)

évidemment, je ne vais pas aller chez le potard chercher une solution injectable pour la mettre sur mes tifs, et ainsi engraisser les labos pharma!!!; pour contretyper le soluté isotonique, une solution de 9g/l de sel de cuisine fera l' affaire !!!

j' ai d' abord fait un essai, dont voici le compte rendu que j' ai mis sur le site de ma chère consoeur

j’ ai procédé à un test dérivé du sérum phy: dans un bocal contenant 1/2l d’ eau du robinet, j’ ai ajouté une petite pincée ( à peu prés 1/4 de gramme)de sel de ma salière de table
y ayant trempé ma brosse à démêler ( j’ ai les cheveux à peu prés aussi longs que Lauren…mec de 64 ans !!!), elle m’ a fait une glisse d’ anthologie dans la chevelure, puis une brillance incompréhensible; ayant refait mon chignon pour sortir en ville, mes cheveux avaient quand même un toucher un peu  » sec »
de retour chez moi; rebrossage, cette fois à sec; un excellent démêlage, cheveux tout doux et toujours brillants, avec un sacré volume

toutefois, j' avais procédé avec un bocal ayant contenu de la mayonnaise, et il était possible qu' il en soit resté quelque trace, malgré le lavage ( il faut toujours se faire avocat du diable, c' est la base de la zététique, merci professeur Broch!!!)

car mes cheveux ont ensuite regraissé...

donc, j' ai repris l' essai: 1/2g de sel dans une bouteille à eau minérale plate et non sodée de 1 l ensuite remplie à l' eau; j' en ai réservé 20 cl dans un pot fait d' une autre bouteille coupée en deux ( au moins, aucun risque de " contamination" par un précédent contenu)

je suis passé au shampoing ( solide sci-sodium lauroyl sarcosinate), rincé, et j' ai terminé par un dernier rinçage avec le pot de solution à 0,5 pour mille de sel ( aucun autre produit au rinçage, ça évite les erreurs d' interprétation de résultats)

bon démêlage humide; toutefois, j' ai dù passer la brosse dans de cette solution pour me démêler les pointes, un peu " sèches"

démêlage à sec assez aisé; recoiffage ce matin au saut du lit trés facile et quasiment sans perte

je confirme les constatations de Lauren quant au volume et à l' état des cheveux

 

à noter que cette solution donne une particulière glisse à mon lavabo...je pense que le sel, au contact des traces de tensioactifs anioniques résiduelles ( il est impossible de rincer à la dernière molécule) fait ce pourquoi on l' utilise dans les formules de shampoing: il gélifie ces tensioactifs, ce qui en fait un gel lubrifiant ( l' efficacité des démêlants en gels végétaux...)

mais au moins, celui la part facilement au lavage !!!

 

à propos, la suédoise, c' est le gouvernement multi partis de Charles Michel, lequel vient de perdre la NVA ( parti nationaliste flamand pour qui quiconque a un arrière grand parent francophone ne peut être admis comme néerlandophone...) sur la question migratoire, et l' orange bleue( rien à voir avec Hergé), c' est la coalition de députés qui le soutient...comprenne qui pourra !!!

est-il prudent, cette année de convoquer à ripailles de noël ? avec le nombre d' objets susceptibles d' être interdits, les invité pourraient réveillonner au commissariat; quant aux victuailles non consommées, on les retrouvera vers l' épiphanie en soldes...en espérant que le Nord soit sorti de la prohibition !!!