je suis affecté depuis une vingtaine d' années de petites plaies chaque été aux avant bras,ces plaies ayant tendance à ne pas cicatriser

quand une se décide  à disparaitre,une autre se forme à coté, et ça ne cesse guère qu' à l'arrivée de l' hiver

j' ai à peu prés essayé toute la gamme des désinfectants et des procédés naturels, y compris le miel, sans aucune efficacité

sauf une année où, dans le midi, j' avais utilisé mes vacances à maçonner,donc à copieusement utiliser du ciment de calcium ( un calcin à peu prés pur comme localement)

disposant cette année de poudre de carbonate de calcium pour faire des démonstrations de fabrication de dentifrice, j' ai tenté l' expérience:

désinfection quotidienne avec irrigation par une solution à 2% vol de Bétadine ( povidone iodée)

applications 4 à 5 fois par jour de poudre de carbonate de calcium à la façon du talc

Agent multi-usages Carbonate de calciumà 1,50 euros les 250 g, c' est pas la ruine...

en une semaine, totale disparition des croûtes anciennes

affinement des croutes sur les plaies récentes; croutes sèches et fines

à noter qu' une tentative au dentifrice homemade ( argile blanche, carbonate de calcium et glycérine) avait plutôt empiré la situation

face à celà, je ne puis apporter que des conjectures: coagulation du biofilm microbien, lubrification par la poudre de la peau, ou effet cicatrisant du calcium, à moins que création d' un écran anti uv de carbonate micronisé ( comme les oxydes de zinc ou de titane)

toutefois, j' ai trouvé sur l' article asticothérapie de wikipedia, dans une liste de substances potentiellement bactéricidaires, le carbonate de calcium

On pense que sont notamment impliqués de l'allantoïne, de l'urée, de l'acide phénylacétique, des phénylacétaldéhydes, du carbonate de calcium et des enzymes protéolytiques. Des bactéries non tuées par ces sécrétions sont également ingérées et lysées à l’intérieur des larves.

 

d' ailleurs, l' asticothérapie en courte durée ( 10 heures) a bien rendu service pour nettoyer les brulures des tissus nécrosés au bout de 4 jours suite à l' attentat de Bruxelles et contribué aux cicatrisations " miraculeuses" constatées, ainsi qu' une bande intissée et vernie pour maintenir les gazes sur les plaies ( et les plaies sont restées en phase humide...)