la Petite Gaby a fait fort, cette fois !!! elle s' est procuré les listes INCI de  deux taninoplasties, dont la Salvatore

LISSAGE AU TANIN / TANINOPLASTIE: ON VOUS MENT !!! 😤

et le moins qu' on puisse dire, c' est que, derrière une façade de proteines ou acide aminés, se cache surtout un plastifiant , et le  nécessaire à assurer la glisse

a première est en effet à base d' acides aminés ( merci à Ajinomoto pour sa production naturelle) et de tanin d' écorce de quinquina jaune ( cinchona calisaya)

d' ailleurs, je suis surpris que cette préparation n' affiche pas une couleur rouge sang, car, quand on a extrait les alcaloides, il reste dans la solution un sel tannique se colorant en rouge par l' oxydation; il n' est que de faire l' axtraction à l' ammoniaque pour obtenir décomposition et réaction tanin-acides aminés sous le fer; mais je soupçonne que le cyclohexene carboxyaldehyde, en chauffant libère du formol!!! ( l' aldehyde indéfini, à moins que ce soit du furfural, son équivalent japonais en synthèse de plastiques)

bien sur, la tenue se fait difficilement par ces acides aminés tannés, et c' est le copolymère acrylique qui assure le gainage, fondu ensuite par les plaques à lisser, et protégé de la réhydratation par les acides aminés tannés et bien cuits !!!; sans compter que ma consoeur soupçonne également une polymérisation ( durcissement) du glyoxyloyl carbocysteine !!!

donc, là, on parle de plastifiant à tifs !!!

inutile de dire qu' aprés ça, le cheveu est sec de chez sec, et qu' il faut bien un silicone et des quats pour attendre quelques mois avant le carré informe et archi efffilé aux oreilles provoqué par la casse !!! ( témoignages en commentaires de la video de Gaby)

quant au Savatore, il est à peu prés du même tonneau; on utilise simplement une plante gainante ( le tabeuia), et on remplace par de la proteine de blé hydrolysée les acides aminés, avec toujours le plastifiant magique...

origine captures: la video de Gaby

moi qui soupçonnais une huile de ricin hydrogénée accompagnée d' acide caprylique, connue en mélange pour durer quelques mois sur le cheveu tout en ne fondant que vers 55°c !!!; (encore que ça reste naturel, à défaut de charité pour le cheveu, du moins équivalent au lissage brésilien )

d' ailleurs, une lectrice de Gaby m' a envoyé une référence de formule sud américaine de chez Salvatore ( pour l' Europe et ses musulmanes, on a enlevé le collagène et la gélatine trop  suspects de allouf...) du même tonneau, mais contenant encore quelques peu d' eau et de souplesse

donc, si vous tenez à faire la prochaine saint ( ou el hadj) Baldrick ( tonte de charité du 22 mars), vous tenez là un bon prétexte !!! à moins qu' une peroxydation à la poudre de persulfates dans un eau oxygénée à 40 vol ( aussi efficace qu' un briquet pour brûler les cheveux, voire le cuir chevelu)

quant à la lectrice de Gaby qui la trouve "raciste" anti lissage, je justifie le parti pris par le fait qu' il n' existe aucun lissage durable inoffensif pour le cheveu; si elle en trouvait un, elle le crierait  au monde entier, ne fut ce que pour épargner telle horreur à retardement aux demoiselles insatisfaites de boucles dont Dieu les a gratifiées !!!!!!!