au départ, Alys Boucher a publié une video sur un masque de proteines alimentaires ( donc insolubles) de lupin pour voir quel effet ça aurait sur ses cheveux; respectable et sans aucune prétention scientifique, d' autant que Alys ne se prétend qu' empirique, en aucun cas scientifique

Crash Test : masque CHEVEUX naturel effet KERATINE sans kératine ?

ce à quoi, La Sphynge a répondu que le cheveu abimé est irréparable par aucun apport: "Ta cuillère en bois est cassée. Tu appliques de la sciure de bois dessus. Que se passe-t-il ? Elle est toujours cassée"

là, nous en sommes tous convaincus

puis, Natacha Chaline conteste cette affirmation, expérience à l' appui: "Il est vrai que l’on voit souvent ceci, je fais des études scientifique et j’ai fait, dans le cadre de celles-ci, un projet qui consistait à regarder les effets d’un apport de kératine (animale) sur les cheveux. Et bien contrairement à ce qui est dit partout, cet apport a bien un effet sur les cheveux! Et notamment sur leur résistance. On avais pris plusieurs type de cheveux pour faire nos tests (afros, européens, bouclés, lisses, abîmés...) et pour certains la résistance a doublée! Donc avec un protocole adapté, ceci peut bien réparer les cheveux

son protocole:  un nettoyage basique (au bicarbonate de soude), séchage puis application de la kératine et lissage 200 degrés Celsius (on a essayé d’imiter le lissage brésilien). On a laissé les mèches pendant 3jours dans de l’alu puis on a re nettoyé.

donc, une application de kératine hydrolysée polymérisée par passage du fer est constatée doubler la résistance à la traction d' un cheveu; voilà pour une marque un argument à écrire en gros dans sa pub ( et la plupart usent et abusent de ce genre d' affirmations " prouvées scientifiquement)

d' autant que le non enrobage général du cheveu est prouvé par examen microscopique ( microscope à balayage)

mais un cheveu ne subit-il que des étirements, n' y a t-il pas de la friction et des emmêlements ( fonds de commerce des silicones...)?

et voici ma critique: donc, sur cheveu préalablement décapé, vous avez appliqué une solution d' hydrolysat de kératine ( celui utilisé à dose homeopatique dans les lissages brésiliens pour ne pas parler de la couche de cire qui entoure et sert de " platre" au tif) en aucun cas de la kératine, laquelle est totalement insoluble aux solvants usuels ( l' eau en tête) cette solution ayant recouvert les écailles et la cuticule, vous l' avez faite polymériser à la chaleur, ce qui a amené une gaine sur la kératine ( pas un gainage général du cheveu) et apporté sa résistance mécanique, d' autant que le stokage dans des feuilles d' aluminium l' a préservé de la deshydratation et lui a conservé une certaine élasticité malheureusement, rares sont ceux qui se promènent sous le soleil en portant une charlotte; donc, les cheveux perdent l' eau restante aprés séchage de surface, et cette "kératine" empêche d' en faire pénêtrer ajoutons la friction mécanique des cheveux entre eux et de la brosse... donc, votre expérience est trés intéressante au laboratoire, mais demande d' être effectuée sur chevelure pour rester économique, vous pouvez , sur chevelure lavée et essorée, passer un spray de votre solution, et malaxer lachevelure pour le répartir maintenant, à 500euros/litre, vous avez utilisé un hydrolysat de qualité pharmaceutique; les fabricants cosmétiques utilisent des préparations industrielles 10 fois moins couteuses...

et quid d' un simple test sur mêches, ensuites pendues dans le hangar à vélos ( bien au vent)  3 jours, puis démêlées? il serait bien plus instructif...

 il est vrai que cette chère Natacha se forme à finir chercheuse pour une entreprise cosmétique, où les impératifs de R&D sont dictés par les publicitaires " trouvez moi un effet quantifiable prouvé scientifiquement pour vendre ma daube..."

derrière toute affirmation scientifique, il faut d' abord chercher le protocole suivi ( et ça me rappelle une colle pour avoir dit au prof de physique " prouvez moi que Galilée avait raison") ; j' attends encore !!!