28 juillet 2014

cheveux et santé mentale

dans les années 1960, le jeune docteur Olivenstein eut parmi ses patient un adolescent envoyé en hp car il voulait porter les cheveux longs; c' était l' époque où l' on risquait l' internement pour trop conspuer De Gaulle, promu dieu officiel en France Dieu merci, il en faut aujourd' hui plus pour se faire hospitaliser, surtout suite au manque de lits en psychiatrie... mais, une fois entré pour pathologie, un des problèmes que rencontrent tant les hommes chevelus que les femmes tondues est une pression normalisatrice de la part des... [Lire la suite]