cette technique consiste en soumettre le patient à une plasmaphérèse, c' est à dire prélever le sang, le filtrer pour éliminer globules rouges et blancs puis à le réinjecter au patient

c' est là une technique bien connue de la chirurgie pour faire rapidement cesser les saignements post opératoires et limiter de ce fait les hématomes; c' est d' ailleurs sa première utilisation ( sérieuse celle là) dans les greffes de cheveux

depuis, mus par leur enthousiasme, certains " médecins" se sont mis à la pratiquer, et à bien la facturer dans le but d' enrayer l' alopécie...et ce, sans aucune étude sérieuse

et voici la demande de renseignements de Mariam: Bonjour le chamane, que pensez vous alors de la méthode PRP qui consiste à injecter du plasma après un processus de filtration qq chose dans le genre ... donc les micronutriments directement dans le bulbe des cheveux ! À la place de les prendre par voie orale ! Salutations

effectivement, il y a dans le plasma injecté quelques micronutriments, mais à la dilution commune du sang, et on ne fait qu' une injection de temps à autre, alors que les capillaires fournissent en continu; donc, c' est quelque peu fantaisiste comme argument

maintenant, je ne vois pas comment injecter au niveau de chaque bulbe capillaire; la plupart du plasma doit aller se loger dans les muscles sous cutanés du cuir chevelu...

quant à une efficacité en cas d' alopécie andro génétique, ça prête à sourire, d' autant qu' il y a toujours autant d' hormones dans le plasma filtré que dans le sang

vous trouverez sur le net pas mal de publicités de cliniques spécialisées dans le grattage de pognon sur le désespoir, mais aucune ni en France ni en Belgique; au mieux au québec

et ce, du fait que les ordres de médecins d' à peu prés tous les pays d' europe ont interdit cette indication pour rapport bénéfice ( hypothétique repousse de cheveux) risque ( infectieux, voire nécrose tissulaire) trop négatif

une étude d' efficacité en double aveugle a été lancée en 2014 au Canada; on attend encore la publication des résultats ( au bout de 4 ans, on se doute du verdict...)

Description détaillée:
[i][b]Plasma riche en plaquettes (PRP) est fabriqué à partir de votre propre sang en prélevant un échantillon de sang veineux, le plaçant dans un tube spécial, et le filage du sang dans une centrifugeuse qui est une pièce d'équipement utilisé pour séparer les composants du sang. Le sang est composé de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes, tandis que le plasma, le composant liquide est principalement de l'eau, mais contient aussi des facteurs de coagulation, des protéines et le glucose. Les plaquettes sont des fragments de cellules, les petits en forme de disque claires qui sont une source naturelle de facteurs de croissance. Elles circulent dans le sang et sont impliqués dans l'hémostase, qui est un procédé qui provoque l'arrêt du saignement, ce qui conduit à la formation de caillots sanguins. Que l'on appelle "le plasma riche en plaquettes" représente propre plasma du patient qui a été centrifugé mécaniquement à augmenter la concentration de plaquettes par rapport à l'ensemble du sang. L'idée de base derrière l'injection de PRP est de fournir des concentrations élevées de facteurs de croissance pour le cuir chevelu, avec l'espoir de stimuler la repousse des cheveux.

PRP est une thérapie innovante et a été utilisé depuis 1987 pour aider à promouvoir la guérison en chirurgie orthopédique, la chirurgie dentaire et de la dermatologie.Récemment, il a été rapporté l'utilisation de support de PRP dans le traitement de la chute des cheveux.
L'alopécie androgénétique (AGA) est la cause la plus fréquente de perte de cheveux. Il est très limitée modalités de traitement qui comprend le minoxidil, les inhibiteurs de la 5-alpha reductase et de la transplantation de cheveux. Chaque option a ses propres effets secondaires aller de l'hypertrichose qui est la croissance excessive de cheveux, des anomalies congénitales possibles si donné aux femmes en âge de procréer, diminution de la libido et la possibilité de l'impuissance prolongée.
À notre connaissance, il n'existe pas, les essais en double aveugle, randomisés contre placebo évaluant l'efficacité et l'innocuité de l'injection de PRP dans le traitement de l'AGA. Un placebo est un traitement simulé ou non médicalement inefficace pour une maladie ou une autre condition médicale destinée à tromper le destinataire. Les chercheurs prévoient de mener un essai clinique pour évaluer les effets et la sécurité des PRP sur AGA. Les chercheurs prévoient également d'identifier la présence de divers facteurs de croissance dans PRP et leurs corrélations dans la repousse des cheveux. origine:international-hairlossforum.com

texte original sur clinicaltrials.gov

témoignage de la patiente Vikini ( Quebec) sur international-hairlossforum.com: J'ai tester le prp pour ma chute de cheveux suite à un arrêt pilule. 4 traitements à 15 jours d'intervalles. J'ai débuté fin mai. Après la première injection j'ai vue une amélioration, mes cheveux poussait plus vite et les petit cheveux sur les tempes ont commencer a pousser. Ensuite 2e et 3e injection je commence à perdre vraiment beaucoup de cheveux et la je panique. Mes tempes se sont redenssifier mais je perdais aussi énormément de cheveux. J'ai quand même fait la 4e injection à contre coeur. J'ai eu ma dernière injection mi-juillet et la chute est redevenu normale fin août debut septembre. Résultat, 3 mois et demi après la dernière injection j'ai perdu beacoup en densité et presque tout les cheveux qui avais pousser sur mes tempes ont retombés. J'aurais été aussi bien de ne rien faire, je regrette vraiment d'avoir tester cette méthode. J'ai lue sur un forum, un gars qui avais perdu beaucoup de cheveux avec le prp durant les 3-4 premiers mois et qui ont repousser au bout du 6e mois. J'espère vraiment que c'est ce qui va m'arriver, ça reste a suivre dans les prochain mois... peut être pour certais sa fonctionne mieux que moi. Mon dermato m'avais bien dit que c'étais loin d'être miraculeux et je confirme... j'ai voulu y croire, mais maintenant je ne me fait plus trop d'illusion.