car des horticulteurs helvétiques ont mis au point une variété de chanvre ne dosant dans ses inflorescences que 0,7% de thc ( la substance psychotrope qui vaut à cette plante la prohibition) pour environ 10% de CBD ( cannabidiol, utilisé en douce contre des épilepsie et des douleurs inflammatoires chroniques)

or, l' article 51-81 du code français de la santé publique prévoit une dérogation à la prohibition pour les variétés de chanvre à trés faible taux de THC, et la variété médicale suisse en bénéficie donc de droit, tant que le ministère français de la santé tolère l' usage en automédication du CBD; là, malgré les affirmations de la ministe Buzyn sur une éventuelle mise en prescription et officines de THC galénique, il y a beaucoup à craindre...

 

profitant de ce trou législatif, des  petits malins (comme les aime monsieur Macron quand ils sévissent sur un ordinateur...lol) on ouvert des boutiques à l' enseigne Bestdown Shop, d'abord à Besançon ( doubs), puis à Anoeulin ( Nord )et bethune ( Pas de Calais) où les patients pourront se procurer tant de l' huile de ce chanvre helvétique, que de la poudre et...des fluides à vapoter, toujours de cette plante

il y a fort à parier que les tarifs ne soient pas trés démocratiques ( il faut bien amortir avant un décret d' interdiction) et que la compétence des vendeurs n' excède pas la mienne en terme de prescription..

car je considère que ce n' est pas à des boutiques spécialisées de vendre des substances médicales, surtout si elles sont naturelles; il y a un monde entre fabriquer du sirop de navets contre sa toux sèche et traiter un problème neurologique ( une épilepsie)

en revanche, j' appelle les médecins désespérés face à des épilepsies sans solution ou à des arthrosiques sans soins efficaces de prescrire et de suivre l' évolution des patients

et aux pharmaciens à délivrer à un tarif conventionné et non ruineux cette huile, en s' appuyant sur les agriculteurs chanvriers et l' huilerie

d' autant que le cannabidiol possède également des vertus neuroleptiques légères

quant au cancer, j' invite les cancérologues à également en prescrire sur les tumeurs étudiées par monsieur le docteur Desprez  à San Francisco en tant que thérapie complémentaire, et à l' évaluer

et, bien sur, malgré les nombreux commentaires américains qui polluent mes colonnes, j' invite mes lecteurs souffrant de cette affection à fuir comme la peste l' huile de cannabis du dr Rick Simpson; oui au CBD en traitement complémentaire, non aux remèdes charltanesques!!!

source: journal 20 mn édition Lille 24 mai 2018