première réponse: parce que les allergiques existent, et qu' il vaut mieux pour leur santé savoir si leur allergène est présent dans le produit ( y compris pour les parfums)

ensuite, et pour éviter la déception du client, nombreuses sont les peaux ou les chevelures qui ne supportent pas tel ou tel type d' ingrédients; ainsi, dans mon cas, les beurres et cires ont le don d' emmêler à donf mes tifs...

car un client insatisfait de l' usage d' un produit se détournera de la marque, et sèmera de mauvais avis sur la toile

mais aussi et surtout car il existe un risque de consommation alimentaire accidentelle des cosmétiques, ceux solides en particulier

ce qui fait que la liste inci de tout cosmétique doit être communiquée aux autorités sanitaires européennes pour diffusion aux centres anti poisons, accompagnées d' une note de recommandation de traitement; ça a déjà sauvé quelques vies...

malheureusement, dans le cas d' une importation individuelle hors europe( surtout en ligne), le médecin ne disposera pas de ces données et, si la liste de composition est tronquée, il devra jouer aux devinettes !!!

même dans la distribution de produits home made, cette précaution est indispensable: en octobre dernier, à l' occasion du congrés national des Jardins dans tous leurs Etats, les congressistes étaient repartis de Lille avec un sachet repas

et, dans le sac, un sachet contenant un mini nain de jardin en savon exfoliant au marc de café, accompagné bien sur d'une notice comprenant la fameuse liste inci

et, dans leur train, quelques congressistes adultes ont cru qu' il s' agissait d' une chocolaterie du Nord et croqué dedans ( Dieu merci, un rinçage de bouche a suffi), sans même lire la notice

je le répète, c' étaient des adultes; ceci confirmant le risque omniprésent avec les enfants et les toutous..

par ailleurs, chez Day by Day, j' ai trouvé aux shampoings solides Pachamamai une ressemblance avec des bouchées fourrées enrobées de beurre de cacao coloré, friandises courantes en Belgique

d' où la nécessité absolue ( même si la dgccrf est tolérante sur ce point avec les magasins bio) de fournir les cosmétiques dans un emballage comportant la fameuse liste de composition et les noms de produit et de marque...

et aux consommateurs de ne pas les laisser trainer dans la salle de bain à portée des pirates !!!