laquelle a un peu durci, arrivant vers 20°c à une certaine dureté, mais moindre que celle de l' huile de noix de coco

en fait, j' avais pris pour 50 g d' huile de coco hydrogénée 18g d' huile de tournesol

aprés avoir fait fondre, j' avais mis dans un bain marie froid puis utilisé le batteur à oeufs manuel

ça n' a pas donné une mousse, mais une graisse solide dont un trés faible prélèvement suffit à trés bien hydrater les mains

donc, j' ai refait en mettant cette fois 250g de coco hydrogéné et 125 g d' huile de tournesol ( 2/3, 1/3)

c' est à 20°c moins dur; le doigt y prélève sans problème; comme cette crème ne contient pas de fraction hydrique, aucun besoin de conservateur ( ça devrait plaire à Coralie aka Biotiful Poison Ivy, laquelle a récemment encensé une gamme cosmétique sans eau)

l' utilisation de l' huile de tournesol tenant au fait qu' elle traverse vite la peau, ce qui fait rapidement " sécher" ce baume solide

par ailleurs, je ne suis pas le seul à avoir constaté qu' une lessive aux marrons d' inde ( 4 marrons écrasés et couverts de 50cl d' eau chaude; laisser pauser 2 heures, filtrer; 10 à 15 cl par machine) a un effet blanchissant sur les textiles clairs

ayant procédé à l' essai, l' artiste américaine Nandrye à constaté le même effet sur un napperon

et le fait que la saponine du marron donne une couleur bleue aux uv y a peu à voir ( c' est d' ailleurs historiquement le premier azurant optique mis dans les lessives); on aurait alors seulement un déjaunissement, d' ailleurs pratiqué jusqu' au début du XX° siècle sur le lin

aprés un avoir constaté un éclaircissement capillaire ( au niveau d' un masque au miel) suite à un essai de deuxième bain de marrons d' inde en aprés shampoing, j' ai testé en masque avant shampoing une semaine plus tard

l' éclaircissement a alors été beaucoup moindre; je pense que l' enzyme blanchissante se dégrade assez rapidement, et on en refera juste avant usage

affaire à suivre, car ce deuxième bain, comme constaté par Venusianglow, rend les cheveux trés doux avec un certain volume; il doit également contenir un agent gainant

et pour encore compliquer les choses, les bogues ( coques vertes entourant le marron) donnent en teinture végétale textile un marron clair