c' est l' affection classique de l' hiver, dont des virus à mutation ultra rapide sont responsables; donc, aucune protection contre par le fait d' e navoir faite une

et c' est la plaisanterie dont je me suis trouvé affligé ces derniers jours: symptomes: selles fort liquides et abondantes aprés une sensation de dérangement intestinal; habituellement, elle passe en deux jours

mais dans mon cas, elle a duré 3 jours, suivie d' un épisode de forte flatulences et aérophagie

le premier jour, je ne l' ai pas prise trés au sérieux, les selles étant bien espacées pour ne pas être trop génantes, et un paracétamol m' ayant passé la gène abdominale

au second jour, passage chaque heure au siège de porcelaine, sans aucune sensation ni de soif ( ça peut mener au cimetière) ni de faim; j' ai testé le remède universel de monsieur Dupuis ( Santé nature Innovation): jeûner: résultat à peu prés nul au bout d' une journée

au troisième jour, je me suis souvenu, alors que les selles étaient toujours autant abondantes et liquides,de la recette de grand mère de l' eau de cuisson du riz; j' ai donc mis à cuire un sachet de riz dans 1 litre d' eau et ajouté une pincée de thym séché ( celui qui est censé se décarcasser) et couvert

ensuite, bu l' eau de cuisson; toutefois, le riz était une horreur à manger

résultat: un arrêt de l' épisode diarrhéique suivi de fortes émissions gazeuses, prise de quelques yaourts nature pour aider à refaire une flore intestinale

j' ai également voulu me réhydrater en suivant une recette bien connue: du Coca Cola dégazé; principal effet: une brûlure d' estomac

diner léger: pain et fromage ( encore pour des ferments)

quatrième jour: aprés de belles flatulences, retour de selles encore assez molles, et entrée en convalescence; pour réhydrater et reminéraliser: le reste du riz dans 1/2 l d' eau à bouillir et retirer du feu aprés ajoùt d' un cube de bouillon Knorr; bonne efficacité

on peut donc approuver la recette de l' eau de cuisson du riz, mais il convient d' y ajouter du bouillon en cube pour combattre la perte de sel et pouvoir manger le riz

on peut également boire du bouillon entre les repas à cette fin

et le thym confirme encore une fois son action, non seulement bactéricidaire, amis également antivirale

pour les jeunes enfants, la réhydratation devra se faire impérativement avec les sels ad hoc du pharmacien; en cas de rejet de la réhydratation orale ou de perte de 10% du poids initial, la perfusion de serum isotonique s' impose ( à l' hôpital, dès la salle d' attente des urgences)