autrement dit un chevelu en cours de pousse se rendant dans un salon " messieurs" pour faire tailler sa barbe

pour faire ambiance, un panonceau en vitrine: " les hippies et les chevelus, passer par la porte de derrière !!!"

mais, finalement, bien que ce genre d' établissement ne pratique guère que les coupes courtes, voire les tontes, ça c' est plutôt bien passé et dans la bonne humeur

le tout relaté par El Barbudo chez the longhairs

expérience typiquement américaine, où l' on fait encore une distinction entre salons homme coupe à sec et salons mixtes, le tout dans la laicité

AdobeStock_120407095origine photo: thelonghairs.us...ou est assis El Barbudo?

car, en france, aprés une extinction des salons hommes, les derniers tenanciers prenant leur retraite, et l' unification de la profession en coiffure mixte, avec une épreuve de barbe dans l' examen de capacité, on a vu revenir d' abord chez derwyn des salons homme rétro

toutefois, ils restent rares et plutôt dans la branchitude, et font volontiers l' entretien des coupes ultra courtes de certaines demoiselles entre un undercut et une barbe de messieurs

mais sont aussi apparus des salons communautaires exclusivement masculins ou exclusivement féminins  dans la mouvance musulmane

en effet, la tradition dans cette culture est que les rapports physiques entre hommes et femmes soient les plus limités possibles, sauf dans le cadre conjugal

à noter que les salons hommes musulmans ont également une importante clientèle hors communauté, adeptes de coupes trés courtes

et le coté traditionel de cette culture semble réprouver le port de cheveux longs chez les hommes, bien que la religion ne s' y oppose pas particulièrement ( elle demande seulement de ne pas vouloir ressembler à une femme)

outre quelques comités d' imbéciles voulant dicter leur loi dans certains quartiers( celle des stupéfiants, pas celle de Dieu), voilà encore une tradition que ne doit pas faciliter la vie des chevelus musulmans d' observance; mais il semble bien que pas mal le deviennent ...en même temps que musulmans laïcs ( la foi, et la vie en commun avec tous)