video de base avec 3 cas représentatifs publiée par thelonghairs

Should You Cut In The Awkward Stage? For Guys Suffering With Awkward Stage ( faut-il couper en cours de pousse? pour messieurs gênés par l' akward stage)

premier cas: ce monsieur est parti d' une tonte et se retrouve avec un trés fort dégradé,ayant coupé la nuque pour éviter le " mullet" ( coupe Mc Gyver)

en outre, sa frange commence à l' ennuyer, même si, étant trop courte, elle lui fera attendre longtemps avant d' attacher

MVI_3102 la seule chose que la coiffeuse puisse faire, c' est , par des petites coupes  sur les oreilles et des trims de nuque, d' attendre que les cheveux arrivent au dessus des oreilles dans toute leur épaisseur

quant à la frange, ce monsieur gagnera d'abord à se coiffer de coté puis, quand il aura assez de longueur , à faire une " demi queue"

 

second cas: le monsieur est parti d' un " pompadour", puis a laissé pousser et, par des trims réguliers est arrivé à un carré plongeant , les cotés passés derrière les oreilles

MVI_3102 il souhaite laisser pousser libres, et la coiffeuse a simplement fait un trés léger trim et amené à un carré assez opulent; elle n' a coupé que dans la nuque...

 

troisième cas: le sujet a laissé pousser à longueur de pouvoir attacher, avec une nuque plus longue; simplement, il avait laissé pousser à longueur d' implantation, puis laissé pousser

MVI_3102il pourrait porter sans problème un catogan, mais restent dans la nuque des cheveux nettement trop courts; là , la coiffeuse s' est contenté de raser ces  " baby hairs" et un léger trim de nuque pour rectifier une pousse '"en triangle", puis procédé à un brushing

les deux derniers étant tranquilles pour quelque temps de pousse...

maintenant, il est rare de trouver une coiffeuse complice d' une pousse , et je me demande s' il ne faudrait pas aller à San Diego cal......( consulter cette perle en compagnie de El Rubio)

pour les professionels susceptibles d' avoir besoin de conseils, la coiffeuse est mrs Shayna Roberts de House of Imago, contact: imagobeautycollective@gmail.com

 

d' ailleurs, ce salon, comme ça devient la norme aux states, n' a pas de salariés, mais des coiffeuses indépendantes locataires de leur fauteuil, la boutique appartenant à madame Roberts; avec le président actuel de la France, ça devrait bientôt y débarquer, l' uberisation du coup'tif !!!