Mi me demande s' il est normal que la saponaire lave aussi bien que le bois de panama ( quillaja saponaria)

oui, dans la mesure où ces deux plantes contiennent une bonne dose de tensioactifs naturels, nommés saponines

et les péruviens se servent effectivement des deux selon la disponibilité locale ( le bois de panama est l' écorce d' un arbre, donc plus long à pousser que la saponaire)

mais également de la racine de yucca et, sur l' altiplano, de l' eau de trempage de la quinoa, lesquels contiennent également des saponines

saponines que l' on retrouve dans le shikakai ou le rheeta hindous

toutefois, le lavage aux saponines concerne des cheveux peu gras; éviter les bains d' huile

 

et Elsa trouve que l' eau de cuisson du riz colle en raison du calcaire de l' eau; c' est en partie vrai, mais également dù au fait que la fécule devient à la cuisson un empois, donc une solution de colle ; on l' employait jadis pour raidir les chemises au repassage et pas mal de mes consoeurs le préconisent pour lisser les cheveux en faisant une gaine d' empois séché autour du cheveu

toutefois, l' empois s' en va au shampoing, contrairement au henné

 

à ce sujet, voici le tutorial de shampoing-application de henné fait par... un homme ( on ne va rien laisser propriété privée de ces dames...)

Washing My long Hair and Henna application April, 2017

un lecteur a fait remarquer les risques d' occlusion du henné, et l' auteur a répondu qu' il s' hydratait le cheveu

c' est à dire qu' il utilise, comme tout bon américain, un conditioner bien gras et lubrifiant

or, le cheveu ne s' hydrate qu' avec un apport d' eau et je recommande plutôt à ce monsieur la recette de dame Silu: mélanger à son henné un yaourt de soja et, pour continuer d' hydrater les cheveux, de mélanger à sa dose de shampoing une cuillère à café de yaourt ( de vache ou de soja selon sa conscience)

au moins, cette fois, c' est une réussite de cette charmante rapunzel que je publie...lol