je vous avais relaté un usage de lauryl glucoside à 10% addtionné de 4 gouttes de he palmarosa par 10 ml , lequel m' avait assez bien réussi, même si la consistance était devenue liquide

puis un essai de lauryl glucoside ( base consistance) 15%, honeyquat 3%; mauvaise pioche; aprés deux jours d' efficacité, une bactérie a réussi à le manger avec des odeurs ( le sucre du lauryl glucoside plus l' azote du honeyquat, ça fait un caviar pour la bactérie qui y résiste...); donc fausse bonne idée

ne voulant pas rester sur un échec, j' ai donc utilisé de ma lessive home made ( 20g savon de Marseille et 27g de bicarbonate par litre) additionnée de 2 goutes/ 10 ml d' he de palmarosa; meilleure pioche; efficacité quelques heures et bonne tolérance cutanée

mais là aussi, l' huile essentielle a provoqué une liquéfaction; donc, en roll on, ça a un peu coulé à l' application, et on a une consistance sprayable

ensuite, je me suis demandé si je pouvais utiliser avec cette lessive du farnesol-lemonester ( triethyl citrate and farnesol); là, j' ai retrouvé des sales odeurs

j' en déduis que le triethyl citrate est instable en présence de sodium: donc, encore une porte fermée

et j' en suis revenu à la formule: lessive home made additionnée de 4 gouttes de he palmarosa ( cymbopogon martinii) par 10 ml

bonne efficacité tant qu' il n' y a pas de sudation liquide; sinon, réapplication obligatoire

par ailleurs, je n' ai pas employé de gélifiant, ceux ci étant des polysaccharides, donc des sources de sucre pour les bactéries, et mieux vaut l' usage d' un flacon spray

raison pour laquelle j' hésite à essayer glucoside- farnesol lemonester

c' est franchement pas simple de faire un déodorant en sortant du traditionnel beurre végétal- bicarbonate- fécule...

mais, comme disait mon fabricant amateur de bombes atomiques, j' y retourne immédiatement !!!

Serge Reggiani "La java des bombes atomiques" de Boris Vian (live) - Archive INA

par le Barbier de Belleville