compte rendu expérimental de Anne ( chez les enseignants, on exerce la raison...)

une forte infusion de camomille vaporisée abondamment joue le même rôle dégraissant/ allégeant sur les racines en perdition que le thé vert. Sur moi en tout cas. Autre scoop: un presque water only dans une bouteille sur les cheveux, particulièrement efficace: une grosse pincée de ghassoul dans un litre d'eau fraîche, on masse les racines et on rince vite fait. Le résultat est parfait, aucun poissage dû à l'excès de produit.

donc, pour le regraissage des racines entre deux shampoings, on peut utiliser

-infusion de thé vert ( 2 sachets pour 250 ml d' eau) en spray

-infusion de camomille; mêmes proportions également en spray

ces deux plantes utilisées pour leur qualité séchante bien connue et redoutée

de même que toutes les plantes séchantes ( eau d' avoine de flocons trempés et filtrés à froid comprise)

-1 cuillère à café de rhassoul dans un litre d' eau

 

par ailleurs, the longhairs ont sorti un article en anglais sur le sujet des lavages intermédiaires

el Rubio recommande de ne laver au shampoing que deux fois par semaine

pour les lavages intermédiaires, il préconise l' eau claire, soit en lavage avec massage du cuir chevelu et rinçage

ou un léger coup de douche

 

toutefois, dans ce cas, on risque des problèmes de démêlage, et el Rubio conseille d' utiliser un aprés shampoing en leave in ( sans rinçage), avant un tour en vélo pour faciliter le séchage à température ambiante

toutefois, on peut faire un no poo avec un aprés shampoing conditioner emulsifier- acide lactique ( 40g/l ce, 20g/l acide)

maintenant, vous ayant donné la recette du shampoing Batiste, je ne suis pas d' accord avec le shampoing sec du commerce

si vos cheveux le supportent, contentez vous d' une application de fécule

 

sur ce , je vous laisse, me rendant au stade Pierre Mauroy pour un match Beethoven-Berlioz arbitré par Jean Claude Casadesus

La Marseillaise, tous les couplets (version intégrale) Rouget de Lisle/Berlioz