ou plutôt pour notre jeunesse éternelle

c' est ce à quoi me fait penser cette litanie de supposés actifs trouvée dans une crème

- isoleucine,
- tryptophan,
- deoxyadenosine,
- cystine,
- deoxycytidine,
- deoxythimidine,
- nicotinamide adenine dinocleotide,
- aminobutyric acid,
- glucuronolactone,
- sodium glucuronate,
- thiamine diphosphate,
- disodium flavine,
- adenine dinucleotide,
- sodium uridine triphosphate,
- methyl deoxycytidine,
- tocopheryl phosphate,
- pyridoxal 5-phosphate.

 chacune de ces lignes, j' ai envie de la ponctuer d' un " priez pour nous, pauvres vieilissants"

renseignements pris, il y a des acides aminés, des dérivés des fameux ACGT liant la double hélice de l' ADN ( adénosine, cytosine,guanine, thymine), et quelques vitamines B ainsi que de la D3

évidemment, la crème revendique une action au niveau de la peau sur la zone d' application

 

s' il suffisait de fournir à une cellule les 4 bases pour en régénérer l' ADN, et que l' on obtenait une rajeunissement, le découvreur aurait le prix nobel !!!

quant à améliorer les cellules de l' épiderme, là, ça relève de l' immanence sacrée, car ces cellules sont mortes; et c' est la définition de l' épiderme

 

ensuite, les ajouts non cosmétiques dans les cosmétiques doivent avoir fait la preuve de leur inocuité, et les doses utilisées et préconisées sont ultra faibles, pour éviter...toute action significative, car un cosmétique doit rester en surface et seulement masquer les imperfections; c' est la loi

 un cosmétique n' a pas le droit d' agir dans une cellule; il se nommerait alors médicament, et c' est une législation que les fabricants fuient comme la peste ( 1 milliard d' euros d' études et 5 ans pour en sortir un), et, là, seul le pharmacien peut les délivrer, pas le parfumeur

 

enfin, ce qui traverse l' épiderme ce retrouve entre les cellules du derme, et est évacué par la circulation sanguine

et ajoutons qu' un tel nombre d' actifs a de quoi rendre perplexe tout pharmacien quant à l' action dans l' organisme...

donc, on tombe là dans la revendication marketing quelque peu fantaisiste, à laquelle les formuleurs doivent se plier, en risquant leur crédibilité auprés du public ( les professionnels, eux, savent le pourquoi..)

quant à la jeunesse éternelle, c' est à Mephistophelès qu' il faut s' adresser; malheureusement, on ne le rencontre que sur scène à l' opéra...et il redevient simple chanteur en en sortant

Netrebko Marguerite aria from Faust