je vous donne le lien du cahier des charges cosmétiques de Nature et Progrès

je rappelle que cette asbl ne délivre pas de label, mais une mention, laquelle fait autorité de fait chez les consommateurs belges ( 90% ne connaissent qu' elle en bio)

 

d' abord, une exclusive: l' huile de palme et ses dérivés, quelqu' en soit la provenance

comme tous les labels, on est prié d' utiliser le maximum d' ingrédients venant de l' agriculture bio, on évite au maximum ce qui vient des animaux ( sauf lait et miel), et aucun test sur les bêtes

la liste des tensioactifs autorisés est à la fois vague ( elle permet les sulfates non ethoxylés) et restrictive, n' autorisant comme amphotère que le coco betaine et le disodium cocoamphodiacetate

n et p 1

il sera donc difficile d' obtenir un démêlant efficace en ne pouvant pas employer de quats et un seul amphotère

 

toutefois, n' acceptant pas l' huile de palme, cette mention tolère l' hydrogénation des graisses, surtout en savonnerie ( ça favorise la fourniture en huiles locales...), mais refuse tous les agents sequestrants ( anticalcaires dont le tertrasodium glutamate diacétate)

 

là, nous avons affaire plus à une association de passionnés qu' à un label commercial, d' autant que l' asbl refuse les capitaux d' entreprises compromises dans les ogm, nucléaire, pétrochimie chez ses adhérents

c' est la raison pour laquelle aussi peu de fournisseurs arborent cette mention, avec un choix qui reste rustique

un label de religionaires pour les clients-militants

n et p 2

effectivement, ça fait bien peu...