parce que nos pères ont eu pitié

ils ont eu pitié d’ un peuple réduit à se nourrir de sa production de pommes de terre en logeant dans les caves
ils ont admis que leur Hitler ne leur avait laissé aucun choix, et cru à la grande contrition de herr Adenauer ( opposant si dérangeant que Hitler lui laissa une paix royale)


pour redémarrer, on commença par une dévaluation de 93,5% du reichmark, puis on leur fit remise de la moitié des dettes de guerre en leur disant « pour le reste, vous paierez quand vous pourrez», et l' inflation fit le reste
car, si l’ on les avait écrasés, ils en seraient aujourd’ hui à se chauffer au charbon dans leurs caves et à toujours manger des kartoffeln


et c’ est ce pays qui, aprés avoir repris économiquement , puis politiquement, le pouvoir sur le continent décide qu’ un peuple endetté doit crever de faim, avant de reprocher la mortalité à ses dirigeants!!!


shylock veut sa livre de chair; mais quand Antonio- Tsipras l’ apporte, shylock-Lagarde en veut un kilo!
puis shylock- Draghi veut le sien
et shylock-Merkel en veut encore un, puis la tournée recommence encore et encore


tout ça car leur europe a pour principe ( dit de subsidiarité); l’ europe décide, les états feront !
pas de déficit, les contribuables sont libres de changer de crèmerie, et gare à celui qui ne reste pas dans le peloton économique !!!!


on aimerait savoir par quel moyen on a décidé les hommes politiques de pays souverains à accepter une telle corde au cou de leurs états....;


et quand on voit la politique étrangère de cette europe, à étendre sur l’ Ukraine son empire, là, l’ histoire est à réécrire: le vainqueur de la seconde guerre mondiale se nomme Adolf Hitler !!!! ( ça prit 50 ans à endormir les autres)
toujours est-il qu’ aujourd’ hui, en pleine europe, un pays est tenu en état de  siège, et que, avant hier, dans un restaurant de Bruxelles, j’ ai quitté la table en entendant à une table voisine cette réflexion « au moins, les grecs ne pourront pas cultiver leurs patates" !!!, le tout accompagné d’ un grand éclat de rire


là me vient de la considération pour le salaud Hitler: quand il voulait se débarrasser de quelqu’ un, il avait le courage de faire le sale boulot, là où ses successeurs s’ arrangent pour le tenir éternellement à la limite de crever....

maintenant, j’ en préviens la führerin Merkel, et je le fais d’ une façon qu’ elle peut comprendre: wenn die franzozen nicht kaufen, arbeitlos die deutschen werden !!!

Joseph Haydn - Deutschland Uber Alles




à propos, il se dit que Lidl et Aldi se portent mal en france....



que cette europe dégage, et construisons en une nouvelle !!!