en mémoire des journalistes trucidés " au nom de ALLAH"

 

le nommé Filochard, petit délinquant peu doué, à preuve son logement aux frais de la République Française, se cherche une fin de carrière honorable

et il rencontre dans sa cellule Dieu

pour remercier son bienfaiteur, il décide d' aller au Yémen mener une vie d' ascèse; mais Dieu, dont les desseins sont impénétrables, lui réserve les joies de l' amour conjugal en la personne d' une fidèle, tout autant austère- ALLAH AKHBAR-( louée soit la grandeur de Dieu)

 

retour au pays; Filochard, ne supportant pas que l' on soit persécuté à raison de sa foi, décide de sortir de sa prison un prédicateur poursuivi pour en avoir poussé d' autres à prendre les armes; malheureusement, l' odieuse police le ramasse en compagnie des frères Ribouldingue, auxquels il s' était acocquiné

et voilà que mesdames Filochard et ribouldingue sympatisent au parloir, explosent leurs forfaits téléphoniques... tout en remerciant l' Etat de leur offrir quelques vacances conjugales....

 

vacances qui ont une fin, hélas pour les deux dames, lesquelles commencent à trouver la perpétuité contractée devant Dieu bien longue, et leurs zhoms bien insupportables

décidées cette fois à trouver un accomodement avec la religion, ellles en viennent à penser qu' un crime  leur rendra pour un bout de temps-et INCH' ALLAH-( si Dieu le veut) définitivement leur liberté

chacun sait comment les femmes savent contraindre leurs hommes à leur volonté ( à défaut, il suffit de regarder la téléréalité), et voilà les maris à chercher quelque action d' éclat...

 

sur ces entrefaites, l' organisation trés démocratique DAESH appelle les imbéciles se trouvant en France à passer à l' action individuelle- il est vrai qu' elle tolère de tels comportements chez elle- et elle se trouve fort ennuyée de manquer de clous pour l' usage réservé à ses chrétiens....à cause d' un ordre de paris au bhv pour ne pas leur en expédier!!!!

donc, ni une ni deux, et le frère ( dont le tort est de trop souvent diner chez sa belle soeur) se trouve embringué dans l' histoire...

 

quelle meilleure cible choisir qu' un canard abonné à la représentation du prophète MUHAMMAD- saint soit son nom-?

car il est bien connu que, depuis la poire de Louis Phillipe, le métier de dessinateur de presse est puni de la guillotine

l' on avait oublié de prévenir ces pieds nickelés que ladite feuille n' avait plus que quelques mois à vivre.... et que les islamistes, comme la classe politique française attendaient avec impatience l' issue fatale... au tribunal de commerce ( mais les caméléons montrèrent ensuite une autre figure un certain dimanche)

 

suite hélas connue

 

mais la veuve Riboudingue est aujourd' hui entre quatre murs et n' en sortira que devenue une chibana incapable de susciter une action érectile chez quelque homme.....

cependant que madame Benbellah, épouse Filochard, a mis à temps les voiles, et ne s' est pas présentée seule à l' aéroport d' Istambul.... alors qu' elle était encore la légitime d' un Filochard bien vivant ( on dit que l' adultère est puni de mort, fort heureusement de rire)

résultat des courses: les trois hommes manipulés sont morts - paix à leur âme

14 les ont accompagnés- 14 de trop!!!- qu' ils reposent en paix-

 

et demain, toute la France louera la grande clémence du Prophète- saint soit son nom-, en la constatant à la une du journal impie ( renfloué de ce fait)

espérons que ses patrons n' en tiendront pas trop rigueur à la Dalila de Daesh ( elle pourrait encore servir)!!!!

afin de ne pas risquer d' enrichir par des domages intérêts la dame en question, j' ai changé le nom et le déroulement des faits est parfaitement fictionnel jusqu' à l' attentat