notre amie la chevelue lutte contre le harcèlement sexuel des femmes; c' est à son honneur!

et je considère quand même que le viol et les violences relèvent à juste titre des tribunaux

 

mais, lorsque je parcours la bande dessinée  sujet de son papier, je me demande si l' on a encore le droit d' aborder une demoiselle...

ce qui risque de devenir gênant pour perpétuer les générations futures....

car les exemples vont loin, allant jusqu' à accuser de machisme déplacé la représentation nationale, pour avoir chahuté une dame ministre ( laquelle ne s' est pas plainte pour si peu)

 

que dire pour mon cas, moi qui plaisante dans mon café habituel ( un café écolo..) les demoiselles en faisant mine de les empêcher de sortir, proclamant préférer consommer en la compagnie de charmantes dames

d' ailleurs, ça fait plutôt rire les intéréssées.... (sur le ton des vieux aristocrates)

de même que mes facéties dans les jardins communautaires, où je " terrorise " les enfants, et je plaisante les élues sur le ton " mademoiselle, vous êtes fort charmante, et je vais vous emmener à Lille"

 

donc, de mon avis de vieux caïman, réservons les grandes accusations pour ce qui est sérieux, et laissons faire nos jeunes

car le régime de pruderie de Tante Yvonne ( de Gaulle) avait un coté étouffant que vous ne sauriez plus supporter ( le curé veillait sur la vertu)

 

et sur ce, comme on veut m' empêcher de passer ma retraite de vieil alligator dans un étang du Tarn, il me faut trouver un autre trou d' eau, en espérant que l' on oubliera de l' assécher avant mon trépas