Marie me demande une analyse

Bonjour Chamane !
Merci pour le complément "composition" par rapport à l'article.
Même pour les produits Bio/naturels/doux, je préfère une analyse de compo qu'une étiquette ou un discours marketing flateurs.

Puisqu'on en est aux analyses de compo, j'en ai une 11ème à vous soumettre.
Que penser de celle de la base shampooing AromaZone ?
Ingrédients : Aqua, Tilia vulgaris water, Glycerin, Sodium cocoamphoacetate, Lauryl glucoside, Sodium cocoyl glutamate, Babassuamidopropyl Betaine, Glyceryl oleate, Coco-glucoside, Sodium lauryl glucose carboxylate, Inulin, Glyceryl caprylate, Lactic acid, Sodium Levulinate, Arginine, Sodium anisate, Sodium PCA.

Je la trouve un peu dans le genre de la Propolia au final.
On y retrouve des ingrédients habituels amphotère, glucosides, la mousse de babassu, un seul (mais c'est déja ça) des glutamates que vous affectionnez et si j'ai bien suivi (pardon par avance si je me trompe) il devrait donner un effet démélant car en milieu acide (acide lactique).
Merci par avance si vous acceptez de me partager votre avis.
Bonne journée !
Marie, qui a une formation d'ingénieur chimiste mais n'ayant pas servi depuis depuis plusieurs années cause maternités doit de nous s'accrocher niveau formulation :-)

d' abord, ce sont les amphotères qui de viennent démêlants en milieu acide; les glutamates le sont constamment

 

voyons donc les tensioactifs de cette base aroma-zone

au rayon des glucoses: lauryl glucoside, mousse de coco, sodium lauryl glucose carboxylate

au rayon amphotères: mousse de babassu, sodium cocoamphoacetate

un glutamate: sodium cocoyl glutamate

et un actif antistatique: sodium pca (pas trés bio, celui là...)

 

d' abord, ça fait beaucoup; à force de suivre les recettes alambiquées de ses "fées", elles finissent par déteindre sur sa pensée

ensuite, comme la plupart des formuleurs bio, on a surtout écouté le marketing et voulu (suite à une dépendance à la blogosphère) éviter les foudres de Mini

 

donc, on est parti du paradigme: lavant bio égal glucosides

constatant à l' usage (ils ont testé sur des personnes, pas des mêches achetées la veille chez Pierre Balmain) que ça poisse bien chez beaucoup trop, on s' est mis à rajouter des démêlants non quats

la mousse de babassu, le sodium cocoamphoacetate, le sodium cocoy glutamate, et, ne s' en sortant que partiellement, le sodium pca trop connu dans les shampoings conventionnels

 

maintenant, un point positif à souligner: Aroma-zone vend à 1, 90 euros l' échantillon de 30 ml valable en " coup de coeur", à frais de port réduit

vous pouvez ainsi, à peu de frais tester votre sensibilité capillaire aux formules chargées en glucosides

et il faudra bien pour les personnes sensibles offrir un choix hors de ce paradigme que leurs cheveux contestent