bien que j' ai déjà traité le sujet, j' y reviens à la demande d' une lectrice désespérée

donc, le cheveux des africains ou des mélanésiens présente deux caractéristiques

il est épais et crêpu, ce qui ne facilite pas le démêlage

il est sec, le sébum ayant tendance à rester aux racines car la base dresse et ne le conduit pas (aucun gras ne remonte sur une surface non poreuse)

 

face à ces problèmes, les fabricants ethniques ont trouvé une "parade": la lubrification à grand coup de silicones ou de vaseline

et les africaines plus traditionnelles le beurre de karité; seulement, nous n' avons pas le même climat qu' à Dakar ou à Atlanta ge, et le beurre de karité fige sur la tête des afro européennes ça aide pas à démêler

je ne puis que recommander d' éviter les produits made in Barbès et les marques "ethniques", à l' exception de Noire au Naturel (la seule qui respecte ses clientes bio); seulement, elle n' est pas donnée

 

mieux vaut pousser jusque rue de l' Ecole de Médecine se fournir chez Aroma-zone

il existe une huile proche du sébum qui fond à 14°c, et qui est produite en Afrique: l' huile de jojoba

mais on l' utilisera avec parcimonie: quelques gouttes dans une petite bouteille d' eau (33cl) bien agiter, puis verser sur la chevelure en fin de routine

 

au rayon des shampoings; on peut essayer la base douceur diluée à 10% et additionnée de 0,5% d' acide lactique (elle contient du sodium cocoamphoacétate qui démêle en présence d' acide)

ou un sodium cocoyl sarcosinate à 10% (bien que moindre que le sodium glutamate, il a un effet antistatique tout en restant un lavant)

 

et pour un aprés shampoing

soit un conditionner emulsifier à l' acide lactique (voir papier précédent)

soit un aprés shampoing peu gras aux xxxglutamate (Urtekram ou Alverde)

éventuellement une formule home made au cetrimonium chloride (2% à rincer, 0,25% en spray en leave in) ;n' ajoutez pas de gras

le démêlage doit se faire au peigne afro ( à dents larges)

enfin, éviter les défrisages, le fer à lisser quotidien ou le lissage brésilien; il existe des permanentes lissantes au thioglycolate dont on ne refait les racines que tous les 6 à 8 mois ( le cheveu sibit au pire 2 agressions dans sa vie)

mais il faut le faire faire par une bonne professionnelle ( rares dans les salons ethniques)

et pour les frisottis, le gel d' aloe vera d' autant plus efficace que l' on n' aura pas tartiné 1 cm de beurre... (l' eau ne peut alors pas pénêtrer)

 

et évitez les tissages ou de lisser en catogan ultra tiré: vous risquez une alopécie de traction

 

surtout, restez circonspects sur toutes les videos de noires brandissanrt leur produit magique (youtube en regorge)

 

en espérant avoir bien dépanné mes lectrices africaines de cheveux.... (je continue à chercher)

 et je ne puis plus vous conseiller la Manouchka, laquelle en est arrivée à relayer les concours de Activilong