Zohra s' inquiète de l'usage de l'acide glutamique et de ses dérivés dans les cosmétiques

Perso je me méfie comme la peste du glutamate, même dans les produits pour nos cheveux. Après les divers scandales lié à sa consommation, l'industrie cherche à le refourguer ailleurs, et elle n'a rien trouvé de mieux que de le vendre au produits BIO !!!! la bonne blague. Les melvita and co l'on tous ajouté a leur shampoing et conditionner, beau recyclage. Pour en savoir plus sur le glutamate et l'aspartame, n'hesitez pas à aller voire les video de corinne gouget sur youtube, cela en vaut le détour. Maintenant à savoir si le gluamate sur notre cuir chevelu est innofensif....bou... je ne m'y risquerais pas, et de toute façon je ne veux pas, par vanité, participer au recyclage d'un poison, et de fait continuer à des donner des sous à ces gens là. Il y a tellement d'autre produits pour nos crinières, et au pire, vive le savon et l'huile !

 

Dieu merci, les chimistes n'ont pas attendu les scandales alimentaires pour adoucir les tensio actifs!

au départ étaient les graisses sulfonées (années 30) particulièrement agressives

puis les graisses synthétiques pétrolières sulfonées (années 40), base des lessives jusqu' il y a 25 ans

puis les sulfates d'acides gras (sl, puis sls) éthoxylés ou non encore trop employés et datant des années 50

cependant que le lavage à l' eau salée des savons laissait surnager des alcools gras (cocoyl ou lauryl) que l'on eut l'idée d'estherifier par des acides et qui se révélèrent de bons tensio actifs (années 80)

puis, une demande se faisant sentir pour du naturel, d'utiliser les acides naturels disponibles: acétique, citrique et glutamique

et les alkyl glutamates sodiques se révélèrent être particulièrement doux, mais allergiques aux huiles glycérinées

et on se mit à les employer en compagnie d'alcools gras (cetylique, cetearilique) insolubles

ce qui sont les formules bio actuelles

 

toutefois, rien à voir avec le glutamate ingéré du restaurant asiatique

dosage, 3% dans les shampoings, donc 300mg par application externe

et au moins 99% éliminés au rinçage, soit environ 3 mg restant entre les cheveux et le cuir chevelu

on ne connait pas à ce jour de cas de malaise à l'usage de ces produits ( alors, qu'ingéré, le monoglutamate de sodium est responsable du syndrome du restaurant chinois)

mais, ne vous shampoinnez pas tous les jours; 1 à 2 fois par semaine suffisent

 

et n'oublions pas que l'acide glutamique, nous en mangeons tous les jours dans nos proteines alimentaires ( c'est un acide aminé présent dans toutes les proteines) et que celui utilisé en cosmétiques est produit par fermentation naturelle