Dame Nathalie, vous lisez trop les argumentaires commerciaux

et comme beaucoup, même avec le niveau actuel d'instruction publique, vous croyez facilement à ce qu'on vous martèle à grand coups de slogans publicitaires

La statue du défunt Commandeur répond à Don Giovanni qui l'invite à passer à table "Je ne me nourris plus que de nourritures célestes"

il en est de même de tout ce qui est mort

or, un cheveu, ce sont des cellules mortes expulsées par le follicule pileux, sans aucun système circulatoire

donc, les vitamines et minéraux peuvent difficilement le nourrir;  à moins que de laisser pauser une heure le shampoing,  ces nutriments ne peuvent pas pénétrer le cuir chevelu pour nourrir le follicule, qui lui, produit le cheveu

 

on est donc là face au parfait argument publicitaire entretenant la confusion avec les notions scientifiques de la diététique et on ne le dénoncera jamais trop

 

pour ce qui est du MSM (methylsulfonylmethane), qui semble avoir une action inexpliquée par la science sur la pousse des cheveux, il n'est pas plus absorbé, mais a une autre raison d'entrer dans la composition de cosmétiques: c'est aussi un produit mouillant bien connu de l'ennoblissement textile, qui favorise l'étalement de l'eau (et donc des substantifs) sur le cheveu qui est naturellement hydrophobe (surtout avec les abus de matières grasses censées hydrater)

 

donc, un nutriment, pour avoir une action sur les follicules pileux, doit y arriver par la voie sanguine

et le meilleur moyen pour celà, c'est... de le manger

 

et n'oubliez pas: plus un substantif miraculeux est écrit gros sur l'étiquette, moins il y en a dans le flacon

 

quant aux recettes et produits promettant une pousse miraculeuse des cheveux, ils relèvent de ce site